Esperanza Spalding : Mélange des genres

Le dernier album de la bassiste et chanteuse Esperanza Spalding, groovy et envoûtant.

Il aura fallu moins de dix ans à Esperanza Spalding pour s’imposer comme une figure majeure de la musique populaire américaine. Sa voix légère et haut perchée et son jeu de basse abrasif ont parcouru tous les festivals de jazz européens. À 30 ans, la jeune femme avait déjà accompagné les plus grands musiciens de jazz et de soul, Wayne Shorter, Joe Lovano, Stevie Wonder, Prince. Ses deux précédents albums, le diptyque Chamber Music Society et Radio Music Society, ont reçu maintes récompenses, dont le Grammy…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.