IVG : « Et après, ça se passe comment ? »

À l’occasion des 60 ans du Planning familial et de la Journée internationale du 8 mars, rencontre avec Leïla, Loubna, Laura… dans un centre d’accueil à Paris.

On sourit beaucoup au Planning familial. Elles – car ce sont quasi exclusivement des femmes, qui viennent ou qui accueillent – sourient derrière les larmes, la gêne, le soulagement, la gratitude, pour une blague, un détail un peu cru ou très concret. Leïla [^1] écarquille des yeux très rouges ce lundi après-midi, au Planning de Paris. L’accueil démarre à 14 heures, elle est la première arrivée. « Ça faisait déjà une heure et demie que j’attendais dans le quartier », expliquera-t-elle plus tard. Une heure…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.