Non à la fermeture des classes

Une pétition réclamant l'abandon des mesures permettant la fermeture de nombreuses classes partout en France a été mise en ligne par un instituteur de Champigny-sur-Marne.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


«La politique d’austérité ne peut pas s’appliquer aux enfants de nos écoles.» Instituteur à Champigny-sur-Marne, Éric Charles a choisi d'alerter l'opinion publique sur la fermeture des classes, par l'intermédiaire d'une pétition en ligne, qui a déjà récolté plusieurs centaines de signatures.

Adressée à la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, elle réclame l'abandon des nouvelles mesures sur la carte scolaire, «à Champigny-sur-Marne comme ailleurs». Dans cette commune, «dix fermetures sont programmées pour six ouvertures, alors que le nombre d’élèves scolarisés sera quasiment équivalent». Dans le Val de Marne, la direction départementale des services de l'Éducation a par ailleurs proposé «99 fermetures pour 86 ouvertures, pour plus de 1000 élèves supplémentaires».

À lire >> Dossier : Mon prof, ce héros


Haut de page

Voir aussi

Articles récents