Pas de petite centrale dans la prairie !

Après six années de procédure, une mobilisation citoyenne est parvenue à bloquer définitivement la construction d’une centrale à gaz près de Sarreguemines, en Moselle.

On a le triomphe modeste, à Hambach et dans les environs. Fin février, c’était soirée dansante, le rendez-vous annuel habituellement organisé pour recueillir des fonds destinés à mener la bataille contre la société Hambrégie et son projet de centrale à gaz. Changement de programme cette fois-ci : le 22 février, le Conseil d’État donnait définitivement raison aux opposants en cassation. « On a fêté la victoire ! », se réjouit Isabelle Hoellinger, porte-parole de l’Association de défense contre la pollution…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents