« Volta à terra » : À la dure

João Pedro Plácido brosse le portrait sans complaisance de paysans portugais.

Ingrid Merckx  • 30 mars 2016 abonné·es
« Volta à terra » : À la dure
© **Volta à terra**, Retour à la terre, João Pedro Plácido, 1 h 18.Photo : UFO Distribution

C’est l’inverse du cinéma de Raymond Depardon. Si le photographe-cinéaste filme le monde paysan avec une bienveillance quasi condescendante et à l’intérieur

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes