Yanowski : Cabaret de curiosités

En parallèle du Cirque des mirages, le chanteur et poète Yanowski fait tourner son spectacle musical expressionniste La Passe interdite avec des solistes vibrants.

Le grand Jacques a beaucoup d’héritiers… Jusqu’à Stromae, dit-on. Mais probablement ne renierait-il pas Yanowski. Surnommé « le Brel russe », le chanteur a de toute évidence façonné sa diction dans le braquet du maître : cette même façon de marquer les « r », d’appuyer les syllabes montantes, et même cet humour qui grince au cœur de la mélancolie sourde d’une « Petrouckha », petite sœur coquine des « Remparts de -Varsovie » : « Tu t’es invitée chez moi / Drapée comme une diva / La zibeline en émoi / Et la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents