Dossier : Article 14 : "[…] toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile." Déclaration universelle des droits de l’homme

À Grande-Synthe : « Je fais ce que je crois bon »

Maire de Grande-Synthe, Damien Carême relate l’instauration d’un camp de réfugiés dans sa ville. Une démarche au diapason d’une personnalité.

Quelque cinq cents cabanons s’alignent sur six rangs, sur une superficie de cinq hectares. Ils sont chauffés et chacun d’entre eux accueille quatre ou cinq personnes. Douches et toilettes s’ajoutent aux espaces de vie commune. Un ramassage des ordures tourne tous les trois jours. Un point incendie et une réserve d’eau complètent le décor. Deux organismes gèrent le fonctionnement du camp, tandis que les associations se chargent de l’approvisionnement des repas, des vêtements et des sacs de couchage. Avec…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents