Calais : « Une défaite pour le gouvernement »

Le cinéaste Christophe Ruggia a été l’un des initiateurs de l’Appel de Calais. Il en tire ici le bilan.

Christophe Kantcheff  • 13 avril 2016 abonné·es
Calais : « Une défaite pour le gouvernement »
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Avec Laurent Cantet, Catherine Corsini, Pascale Ferran, Romain Goupil, Nicolas Philibert et Céline Sciamma, Christophe Ruggia a été l’un des sept instigateurs de l’Appel de Calais. Sept cinéastes impliqués auprès des sans-papiers et, pour certains, militant à la Société des -réalisateurs de film, dont Christophe Ruggia, qui en a été l’un des vice-présidents puis le coprésident.

Recueillant 800 signatures en 24 heures, l’Appel de Calais a été publié dans Libération le 21 octobre. Nous avons voulu revenir sur cette initiative, close le 8 mars avec un texte intitulé « La défaite de Calais [^1] ».

Quel a été l’élément déterminant qui vous a fait

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)