Identification d’une femme

Mémoire de fille, livre capital dans l’œuvre d’Annie Ernaux, raconte, à partir d’une première expérience sexuelle, comment elle est devenue écrivain.

Christophe Kantcheff  • 6 avril 2016 abonné·es
Identification d’une femme
© Maurice ROUGEMONT/Opale/Leemage

Annie Ernaux a pourtant essayé de la refouler, « la fille de 58 ». « J’ai voulu l’oublier […]. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. » On peut la comprendre. Cette fille de 1958, Annie Duchesne, c’est-à-dire Annie Ernaux il y a 58 ans, sortant de chez ses parents pour la première fois, à presque 18 ans, qui allait être monitrice dans une colonie de vacances dans un village de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 4 minutes