This is my land

Qu’apprennent les petits Israéliens et Arabes de leurs peuples ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Qu’apprennent les petits Israéliens et Arabes de leurs peuples ? C’est à partir de cette question que la documentariste israélienne Tamara Erde a construit son film, This is my land. Passant d’une école publique israélienne à une école équivalente de Ramallah, d’un établissement non gouvernemental mixte situé en Israël à une école publique religieuse dans une colonie, la cinéaste montre combien l’enseignement réédite les mythologies, avec çà et là quelques professeurs qui tentent de placer leurs élèves plus près des faits. Dans une séquence forte, on suit des élèves israéliens en voyage au camp d’Auschwitz, dont ils reviennent « plus juif » qu’avant, dit l’un d’eux. « C’est une parfaite réussite éducative, affirme avec ironie une spécialiste de l’enseignement en Israël. Nous sommes toujours les victimes »…


This is my land, Tamara Erde, 1 h 30.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents