[Vidéos Nuit debout] « Il s’agit de reconstruire la société »

Erwan Manac'h  • 12 avril 2016
Partager :
[Vidéos Nuit debout] « Il s’agit de reconstruire la société »
© Photo : Michel soudais

Experts, militants, artistes ou simples citoyens … Politis donne la parole aux multiples acteurs du mouvement Nuit debout, pour analyser en profondeur les enjeux de cette bouffée citoyenne d’une forme inédite.

Troisième épisode : Geoffrey Pleyers est sociologue au Collège d’études mondiales et à l’université de Louvain. Il a étudié les mouvements des Indignés et Occupy et trouve des similitudes importantes avec Nuit Debout. « Résumer ce mouvement à son impact électoral serait une erreur, prévient-il également. On voit aujourd’hui que beaucoup d’anciens participants à « Occupy Wall Street» s’investissent dans leur quartier, développent des alternatives très concrètes autour de l’alimentation, de l’intégration sociale… Il s’agit de “reconstruire la société“, de reconnecter avec les banlieues, mais aussi avec les voisins ».

(Re)voir les autres vidéos Nuit debout :

Tous les articles de la rédaction sur la loi travail et sur Nuit debout.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers
Entretien 24 mai 2024 abonné·es

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers

Une vingtaine de personnes, pour la plupart sans papiers, vivaient dans ce squat montreuillois. Elles risquent d’être expulsées du pays, craint un coordonnateur du lieu qui nous expose les raisons et conséquences de cette opération de police.
Par Pauline Migevant
À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout
Violences 17 mai 2024 abonné·es

À la maison, à l’école, en ligne ou dans la rue : les violences LGBTIphobes sont partout

Deux rapports, l’un de SOS Homophobie, l’autre de l’Observatoire LGBTI+ de la Fondation Jean Jaurès révèlent, en cette Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’insécurité dans laquelle vivent les personnes LGBT et ce, dès leur plus jeune âge.
Par Hugo Boursier
Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »
Jeunesse 17 mai 2024 abonné·es

Mobilisations étudiantes pour Gaza : « Un véritable tournant répressif »

Multiplication des interventions policières, fermeture des lieux d’études, annulation ou interdiction de conférences : la répression des étudiants en raison de leur mobilisation pour le peuple palestinien est devenue la seule réponse des universités.
Par Léa Lebastard
« L’inceste, c’est toute une vie de silence »
Entretien 16 mai 2024 abonné·es

« L’inceste, c’est toute une vie de silence »

Dans un entretien donné à Politis, l’anthropologue Dorothée Dussy décrit les mécanismes du silence autour de l’inceste empêchant les victimes d’être entendues.
Par Pauline Migevant