Loi travail : Grève à tous les étages

Après les manifestations de rue et l’émergence des Nuits debout partout en France, le mouvement social contre la loi travail franchit un cap : l’appel à la grève reconductible.

« La mobilisation, on la voit dans la rue mais elle est moins visible dans les entreprises », affirmait Philippe Martinez le 11 mai. Le secrétaire général de la CGT est resté fidèle à sa ligne de conduite depuis le début du mouvement contre le projet de loi travail : amplifier les grèves, mais laisser la décision aux salariés. Malgré l’adoption en première lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi, les sept syndicats habituels (CGT, FO, FSU, Solidaires, l’Unef, l’UNL et Fidl) ne renoncent pas. Ils…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents