Orchestre debout : Joueurs de lutte

Un orchestre spontané réunissant amateurs et professionnels pour un concert en plein air ? C’est ce que l’Orchestre debout a rendu possible. Réjouissant.

« Si le jazz est né dans les champs de coton, l’orchestre symphonique prend sa source à -Versailles », rappelle Maxime, chef professionnel qui dirige également un ensemble amateur. « La hiérarchie sociale n’est pas pire dans un orchestre que dans la société qu’il reflète, tempère-t-il cependant, balayant les raccourcis sur la lutte des classes dans un ensemble symphonique_. C’est surtout la hiérarchie des sons qui prime. En revanche, la forme et le fonctionnement d’un orchestre sont très codifiés et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents