Un palmarès improbable

La 69e édition du Festival de Cannes, dont la compétition s’est révélée d’un très bon niveau, débouche sur des prix sans pertinence.

Le jury du 69e Festival de Cannes a battu le record de la plus longue délibération. Selon deux des jurés, celle-ci a été « intense » (Arnaud Desplechin) ou « difficile » (Mads Mikkelsen). Ces indices incitent à imaginer une foire d’empoigne. Or, quand les jurés sont en radical désaccord et que leurs positions restent tranchées, ils opèrent souvent des choix par défaut. C’est ce qui semble être arrivé au jury présidé par George Miller, l’homme des Mad Max. Comment expliquer, sinon, ce palmarès qui passe à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.