Biennale du divers : Voyage en insolite

Samedi 11 juin, le Collège des Bernardins accueille la première édition de la Biennale du divers, manifestation pluridisciplinaire ouverte à tous les possibles.

Outre la pluie, les -Parisiens peuvent facilement avoir le sentiment d’être submergés par l’offre culturelle de leur ville. De ce flot continu, charriant mille et une tentations, la Biennale du divers parvient à émerger nettement dès sa première édition [^1]. Cela tient à plusieurs raisons. Tout d’abord, il y a ce nom qui attrape l’œil, intrigue l’esprit et donne envie d’en savoir davantage. Ouvrant sur une mer de possibles, la notion du « divers » découle de l’œuvre d’Édouard Glissant, révèle Margot…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents