Loi travail : Leurre du dialogue

Les syndicats maintiennent la pression mais le gouvernement pourrait profiter de la multiplication des revendications sectorielles pour tenter de diviser.

« Jusqu’au bout ! » Le mot d’ordre du mouvement social contre le projet de loi travail est le même pour tous. De son côté, Manuel Valls l’a (ré)affirmé dans Le Parisien : « Quand un texte a été discuté, qu’il a suscité des compromis avec les partenaires sociaux, qu’il a été adopté à l’Assemblée nationale, je considère que ma responsabilité, c’est d’aller jusqu’au bout. » Dans la rue, les manifestants et syndicalistes donnent toujours de la voix pour crier : « On ne lâche rien ! » Et plus de trois mois…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.