Dossier : Ventes d’armes : Une tartuferie française

Ventes d'armes : Des parlementaires très indulgents

Députés et sénateurs s’accommodent encore trop de l’opacité organisée qui entoure les ventes d’armes françaises.

Depuis l’an 2000, le ministère de la Défense adresse chaque année au -Parlement un rapport sur les exportations d’armement de la France. Le dernier en date, qui porte sur les transferts effectués en 2015, a été publié le 1er juin dernier [^1]. On y trouve, en guise d’introduction, des cocoricos du ministre socialiste Jean-Yves Le Drian, qui se gargarise des « succès historiques […] des exportations de défense », fruit d’un « effort » soutenu, dont « la première vente du Rafale » – à l’Égypte et au Qatar –…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.