Ce n’est pas ce que vous voyez

Trois albums pour changer de regard : sur le « je » et le genre, sur le point de vue et la cible, et sur les migrations.

Ingrid Merckx  • 20 juillet 2016 abonné·es
Ce n’est pas ce que vous voyez
© Buffalo Belle, Olivier Douzou, Le Rouergue, 56 p., 12 euros. Regarde en haut, Jin-Ho Jung, adapté du coréen par Alain Serres, Rue du monde, 48 p., 16 euros. Planète migrants, Sophie Lamoureux, illustré par Amélie Fontaine, Actes Sud, 80 p., 15,50 euros.

C’est un poème en « il » et en « elle ». Pour les enfants qui se posent la question du « je » et du pronom qui leur va le mieux. L’histoire d’une petite Annabelle qu’on appelle Annabil et qui joue à devenir Buffalo Belle dans des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 2 minutes