Médias : sombre actu

Grèves et motions de défiance s’accumulent dans la presse et dans l’audiovisuel public et privé. En cause : le poids des actionnaires et l’absence de modèle économique d’avenir.

Il plane comme un malaise dans la presse. Rien qu’en trois mois, entre avril et juin, les directions de France Télévisions, de L’Obs et d’i-Télé ont essuyé une motion de défiance et au moins une grève. Une rébellion inédite pour L’Obs et la jeune i-Télé, mais l’opposition est claire : les motions ont été votées respectivement à 80 % et 89,5 % (65 % à France Télé). Ajoutez la grève à Radio France fin juin, avec un réseau Bleu mobilisé à 90 %, les programmes de France Inter et de France Info perturbés, et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents