Médias : sombre actu

Grèves et motions de défiance s’accumulent dans la presse et dans l’audiovisuel public et privé. En cause : le poids des actionnaires et l’absence de modèle économique d’avenir.

Julia Gualtieri  • 13 juillet 2016 abonné·es
Médias : sombre actu
© LOIC VENANCE/AFP

Il plane comme un malaise dans la presse. Rien qu’en trois mois, entre avril et juin, les directions de France Télévisions, de L’Obs et d’i-Télé ont essuyé une motion de défiance et au moins une grève. Une rébellion inédite pour L’Obs et la jeune i-Télé, mais l’opposition est claire : les motions ont été votées respectivement à 80 % et 89,5 % (65 % à France Télé). Ajoutez la grève à Radio France fin juin, avec un réseau Bleu mobilisé à 90 %, les programmes de France Inter et de France Info

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 5 minutes