Catalogne : la guerre des nerfs

Après la grande manifestation de dimanche, les partisans de l’indépendance affirment leur détermination. Nous vous proposons ici une version longue de l'article paru dans le dernier Politis (N° 1419).

La Catalogne, c’est une vieille histoire. Carles Puigdemont ne manque pas de le rappeler à ses hôtes. Il est le 130ème président du gouvernement de Catalogne, la « Généralité » - la Generalitat, en Catalan -, héritier républicain d’une lignée qui remonte au 14e siècle. Et depuis janvier dernier, le nouvel élu siège dans le superbe palais de la place Sant Jaume de Barcelone, un bâtiment de style gothique qui date de la fin du Moyen-Âge. Ici, les rappels historiques ne sont jamais fortuits. Ils enracinent la…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents