« Continuer », de Laurent Mauvignier : Une chevauchée fantastique

Dans Continuer, Laurent Mauvignier entraîne une mère et son fils en rupture dans le lointain Kirghizistan. Un roman entre intimisme et aventure qui s’affirme comme une œuvre politique.

Au lendemain des attentats du 13 novembre, Laurent Mauvignier a publié dans Le Monde un texte où il réaffirmait la nécessité de la littérature. En ce temps d’horreur, l’auteur de Des hommes posait une esthétique, indissociable d’une éthique qui, chez lui, ne cherche pas à se dissimuler : « Les livres qui font naître la complexité du monde, son épaisseur, à partir de la singularité des êtres, des expériences humaines, peuvent nous donner à penser la violence, les attentats, la solitude, mais aussi la…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents