Joana Hadjithomas et Khalil Joreige

« Se souvenir de la lumière », un regard sur l’œuvre de ces artistes et cinéastes libanais.

Il reste encore quelques semaines pour aller voir la très belle exposition au musée du Jeu de Paume, à Paris, des artistes et cinéastes libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige. Intitulée « Se souvenir de la lumière », elle offre un regard sur l’ensemble de leurs réalisations, de la fin des années 1990 à aujourd’hui, et présente deux nouvelles œuvres. « Toute l’exposition travaille autour de cette porosité entre le documentaire et la fiction, et questionne le rapport entre celui qui regarde l’image et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents