Valls : 0 Royal : 1

La ministre de l’Écologie a accusé Manuel Valls d’être responsable d'une pollution dans le parc national des Calanques.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le torchon brûle entre le Premier ministre et Ségolène Royal, numéro 2 du gouvernement. Interrogée par les journalistes de « Thalassa » sur les boues rouges retrouvées dans le parc national des Calanques, la ministre de l’Écologie a accusé Manuel Valls, à une heure de grande écoute, d’être responsable de cette pollution. Selon elle, il aurait, contre son avis, autorisé l’entreprise Alteo à rejeter des polluants dans la Méditerranée. « Manuel Valls est le Premier ministre, il a décidé le contraire de ce que dit sa ministre de l’Environnement. Dont acte. Il a donné l’ordre au préfet [des Bouches-du-Rhône], donc le préfet a donné son autorisation. Je ne peux pas donner un contre-ordre. Mais, en revanche, mon rôle c’est de dire que je ne suis pas d’accord ».

Le dire haut et fort, donc.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents