Alain Guyard, le philosophe tout terrain

Dans une grotte, une prison, un champ… Partout où il passe, le philosophe Alain Guyard donne un coup de pied dans la fourmilière de la pensée pour démolir les préjugés et les codes sociaux. Le film, La Philosophie vagabonde, sorti le 5 octobre, le suit dans ses pérégrinations.

Vanina Delmas  • 13 octobre 2016 abonné·es
Alain Guyard, le philosophe tout terrain
© Photo : DR.

Comment pouvez-vous résumer ce documentaire ?

Alain Guyard : Vagabonder, le verbe du titre, résume très bien l’esprit du film car j’arrive dans des lieux où les gens ne s’attendent pas à voir de la philosophie apparaître, où ils ne s’attendent pas à philosopher eux-mêmes. Puis je les laisse se balader avec la matière philosophique dans leurs lieux de vie professionnel, privé, dans leurs rêveries… La philo a ce pouvoir de ne pas être une compétence culturelle limitée à un certain style de vie ou de bonhomme. La philo se promène "par saut et gambade" comme disait Montaigne.

Dans le film ou dans les médias, beaucoup de qualificatifs sont utilisés pour vous décrire. Philosophe forain, passeur, décapeur de pensée, bonimenteur. Un peu gourou aussi ?

A.G. : Je ne peux pas devenir un gourou car j’ai choisi de reprendre une pratique de la philosophie traditionnelle, empruntée à Socrate : l’ironie. Je ne suis pas du tout dans la posture du savant, du conférencier. Je déboule en fabricant un personnage forain, bonimenteur, camelot, déconneur qui

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 9 minutes