Catherine Nay, de source sûre

Sur France 5, la journaliste a remis en cause l’authenticité d'un document produit par Mediapart sur le financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dans « C’est dans l’air », sur France 5, la journaliste Catherine Nay, éditorialiste à Europe 1, a remis en cause l’authenticité du document produit par Mediapart sur l’accord de financement passé par le régime Kadhafi au profit de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Jointe par Fabrice Arfi, en charge de l’enquête à Mediapart, l’intéressée, après lui avoir confié qu’elle était en train de « se faire ­masser par son kiné préféré », a raconté qu’elle avait croisé par hasard, sur un trottoir, un juge parisien qui n’a jamais été saisi du dossier et qui lui aurait dit que ce document était un faux. En toute méconnaissance de l’ordonnance de non-lieu obtenue en juin par le site d’information après la plainte de Sarkozy ; un non-lieu largement repris dans la presse et qui semble avoir échappé à Catherine Nay.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents