Dossier : Accord Canada-UE : Une victoire des multinationales ?

Ceta : Le Québec se braque contre les fossiles

Le Ceta ouvre l’Union européenne aux entreprises canadiennes, qui font le forcing pour exporter des hydrocarbures. Au Québec, elles se heurtent à une opposition citoyenne sans précédent.

Ratification de l’accord de Paris sur le climat, promesse d’une taxe carbone : les annonces du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, bien qu’en rupture radicale avec la politique de son prédécesseur, Stephen Harper, auront fait jaser les associations écologistes, les communautés autochtones et les élus locaux. « Les beaux discours, c’est pour l’international, car, à la maison, c’est une autre chanson ! », résume Jacques Tétreault, l’un des animateurs du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec. Car…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents