Patrick Chamoiseau : La maman et l’indistinct

Dans La Matière de l’absence, Patrick Chamoiseau décèle les échos que lui révèle la mort de sa mère avec l’histoire de l’Amérique et des Caraïbes. Un livre d’amour et de connaissance.

On ne pouvait trouver titre plus juste : La Matière de l’absence. Le nouveau livre de Patrick Chamoiseau est un prodige de dessillement du regard. L’auteur nous entraîne sur des territoires qu’il porte dans sa chair, que l’on ne sait percevoir, trop peu (re)connus dans nos contrées occidentales. Donner à comprendre et à ressentir « la matière de l’absence » est une des définitions possibles de la littérature. Ce livre honore celle-ci à merveille. La mort de la mère de l’auteur, Man Ninotte, enracine le…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents