« Ta’Ang », de Wang Bing : Des femmes et des enfants d’abord

Dans Ta’Ang, Wang Bing suit des réfugiés birmans qui, fuyant la guerre, franchissent la frontière chinoise. Entre désarroi et dénuement.

Christophe Kantcheff  • 26 octobre 2016 abonné·es
« Ta’Ang », de Wang Bing : Des femmes et des enfants d’abord
© Photo : DR

Peu connu, un conflit oppose en Birmanie, depuis le début de l’année 2015, les forces gouvernementales à des rebelles issus d’ethnies minoritaires. Ces combats se déroulent au nord du pays, près de la frontière chinoise, que franchissent nombre d’habitants des villes et

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes