Autisme : Des députés anti-psy

Une offensive contre la psychanalyse dans le traitement de l’autisme est en cours à l’Assemblée nationale.

Politis  • 30 novembre 2016
Partager :
Autisme : Des députés anti-psy
© Photo : Ernesto Ruscio / Getty Images / AFP

Une offensive contre la psychanalyse dans le traitement de l’autisme est en cours à l’Assemblée nationale. Le 13 octobre dernier, une proposition de résolution a été déposée par le député LR Daniel Fasquelle et quatre-vingt-treize de ses collègues. Elle invite le gouvernement à « promouvoir une prise en charge de l’autisme basée sur les recommandations de la Haute Autorité de santé [HAS] » et « à condamner et interdire les pratiques analytiques sous toutes leurs formes car n’étant pas recommandées par la HAS ». L’École de la cause freudienne, à l’initiative d’une lettre aux députés réunissant de nombreux signataires (dont Alain Abelhauser, Roland Gori, Cynthia Fleury et Caroline Eliacheff), a répliqué à cette tentative d’interdiction, « sans volonté d’imposer une solution plutôt qu’une autre », en avançant plusieurs arguments, au premier rang desquels : la psychanalyse n’est pas, selon la HAS, une méthode « non recommandée », mais une méthode « non consensuelle ». Une nuance qui laisse ouverts tous les débats.

Société Santé
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…