Drogue : Un projet fumeux

La députée PS du Nord veut expulser les familles des logements sociaux si l'un des occupants a été condamné dans une affaire de drogue.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La députée PS du Nord Audrey Linkenheld a eu une idée stupéfiante, dans l’intention a priori louable de lutter contre les dealers empoisonnant la vie de certains quartiers. Elle a déposé un amendement à la loi égalité et citoyenneté afin d’autoriser le bailleur qui en fait la demande à résilier le contrat de location « lorsque le locataire ou l’un des occupants du logement a fait l’objet d’une condamnation » pour trafic, vente, achat ou même simplement usage de drogues. Toute la famille dehors ! Mieux, les faits pourront s’être produits dans le logement, mais aussi « dans l’immeuble ou le groupe d’immeubles »


Haut de page

Voir aussi

Articles récents