La chasse aux bisons

Butcher’s Crossing, de John Williams, un western sombre de 1960, est enfin traduit en français.

L’histoire de la littérature américaine est pleine de ces figures mal ou peu aimées et dont l’œuvre est réévaluée sur le tard. Dans la série des John Kennedy Toole ou des H. P. Lovecraft, voici donc aujourd’hui John -Williams. Né au Texas en 1922, Williams passe une part importante de sa vie au sein du département d’écriture de l’université de Denver, dans le Colorado. Titulaire d’un doctorat, il est aussi l’auteur de quatre romans, tous inscrits dans un genre, du péplum au western. Au fil du temps,…

Il reste 71% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents