L’Australie n’ira plus au charbon

Engie (ex-GDF-Suez) a annoncé la fermeture de la centrale à charbon d’Hazelwood, la plus polluante du pays.

La vallée Latrobe, en Australie, va pouvoir (mieux) respirer. Le groupe français Engie (ex-GDF-Suez) a annoncé la fermeture de la centrale à charbon d’Hazelwood à partir de fin mars 2017. Construite à la fin des années 1960, elle est considérée comme la plus polluante du pays, voire du monde, car elle représente à elle seule 15 % des émissions de gaz à effet de serre de l’État de Victoria et 3 % des émissions de l’Australie. Une victoire pour les ONG et la société civile, qui s’étaient fortement mobilisées.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents