Notre-Dame-des-Landes : Quand la justice fait barrage au début des travaux

Le 7 novembre, le rapporteur public de la cour administrative d’appel de Nantes a demandé l’annulation de plusieurs arrêtés préfectoraux autorisant les travaux.

Le marathon judiciaire n’est pas encore perdu pour les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le 7 novembre, le rapporteur public de la cour administrative d’appel de Nantes a demandé l’annulation de plusieurs arrêtés préfectoraux autorisant les travaux. Dégradation des milieux aquatiques, destruction ou transfert de centaines d’espèces protégées… Les contraintes écologiques s’accumulent et font pencher la balance en faveur des opposants au projet. « Peut-on vivre sans aéroport idéal ?…

Il reste 69% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents