Réfugiés : Ouverture discrète du centre d’accueil parisien

C'est le premier centre de ce type construit dans une zone urbaine aussi dense en Europe.

Le démantèlement de la jungle de Calais s’est achevé le 28 octobre sous l’œil de plus de 700 journalistes. Le camp de réfugiés parisien a ouvert le 10 octobre dans la plus grande discrétion. L’annonce a été faite par le biais d’une dépêche AFP à l’aube. « Il a été décidé de ne pas communiquer autour de l’ouverture pour ne pas gêner les équipes et les bénévoles », explique le service de presse de la ville. Leçon de Calais ou spécificité parisienne ? Ce camp avait été lancé officiellement par la maire, Anne…

Il reste 64% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents