Richesses : Inégalités record

C’est l’OCDE qui l’affirme, selon une étude menée dans ses 18 pays membres.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


« Les inégalités de revenus sont restées à des niveaux historiques », malgré une timide reprise de l’économie depuis 2010. C’est l’OCDE qui l’affirme, selon une étude menée dans ses 18 pays membres. Les citoyens les plus pauvres sortent en effet appauvris de la crise (-2 % de revenus en dix ans pour les 10 % les plus pauvres), tandis que les plus riches ont retrouvé des revenus équivalents à ceux de 2007.

Le Chili, le Mexique et les États-Unis sont les trois pays les plus inégalitaires au classement de l’OCDE, alors que les meilleures notes reviennent aux pays du nord de ­l’Europe. En France, les inégalités se situent dans la moyenne de l’OCDE : les 10 % de la population les plus riches détenaient en 2012 la moitié du patrimoine total. Quant aux 40 % les plus pauvres, ils se partagent 3 % de la richesse.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents