Dossier : Trump : À qui la faute ?

Sylvain Cypel : « Le vote du mâle blanc en colère »

Longtemps correspondant du Monde à New York, Sylvain Cypel* réagit à la surprenante victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle.

Quelle place a pris la peur de la mutation ethnique dans ce vote, et comment comprendre cette victoire ? Chez ceux qui ont voté Trump, cette peur de la mutation ethnique est considérable. Le candidat républicain a d’ailleurs été capable d’élargir l’électorat traditionnel de son parti en attirant des personnes avides de changements, sans toutefois savoir lesquels. Malgré ça, le cœur de l’électorat de Trump reste le mâle blanc en colère. Et il faut dire qu’Hillary Clinton s’est révélée être une candidate…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.