Sylvain Cypel : « Le vote du mâle blanc en colère »

Longtemps correspondant du Monde à New York, Sylvain Cypel* réagit à la surprenante victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle.

Denis Sieffert  et  Chloé Dubois  • 9 novembre 2016 abonné·es
Sylvain Cypel : « Le vote du mâle blanc en colère »
© Photo : Mandel NGAN / AFP

Quelle place a pris la peur de la mutation ethnique dans ce vote, et comment comprendre cette victoire ?

Chez ceux qui ont voté Trump, cette peur de la mutation ethnique est considérable. Le candidat républicain a d’ailleurs été capable d’élargir l’électorat traditionnel de son parti en attirant des personnes avides de changements, sans toutefois savoir lesquels. Malgré ça, le cœur de l’électorat de Trump reste le mâle blanc

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Publié dans le dossier
Trump : À qui la faute ?
Temps de lecture : 4 minutes