Le livre d’Esther

La sénatrice écologiste Esther Benbassa nous propose la chronique d’une année douloureuse.

Denis Sieffert  • 7 décembre 2016 abonné·es
Le livre d’Esther
© Daniel Bar-On/AFP

On connaît cette énergie indomptable qu’elle balade dans les couloirs du Sénat, et cet accent oriental qu’elle tient de sa prime jeunesse à Istanbul — « ma négritude », dit-elle joliment — et qui l’annonce de loin. Rien ne prédestinait Esther Benbassa à être

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 3 minutes