L’industrie du charbon en déclin

Le nouveau président des États-Unis veut relancer la houille. Un défi qui laisse les analystes très sceptiques, alors que le coût des énergies renouvelables baisse rapidement partout dans le monde.

Patrick Piro  • 7 décembre 2016 abonné·es
L’industrie du charbon en déclin
© George Frey/Getty/AFP

« Avec nous au pouvoir, l’industrie du charbon va faire son grand retour », affirmait en mars dernier le candidat Donald Trump à Louisville (Kentucky), dans un État charbonnier acquis à son discours. Le nouveau président des États-Unis, s’il a adouci sa position très négationniste sur le dérèglement climatique depuis son élection, n’est pas revenu sur sa promesse de démanteler, dès son arrivée à la Maison Blanche, le plan énergie propre (CPP) d’Obama, qui, pénalisant les émissions de CO2, vise à -déclasser le charbon, la plus polluante des énergies fossiles [^1]. « Ces réglementations

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 6 minutes