Dossier : Pollution : Une inertie criminelle

Ces villes qui veulent changer d’ère

Si les politiques nationales traînent, des agglomérations prennent les devants pour réduire la pollution automobile.

Certaines villes ont décidé de tourner la page « pour diminuer les nuisances liées à la circulation routière », souligne l’association Respire. La pollution de l’air n’est pas la seule visée, mais la sécurité routière, les nuisances sonores, le partage de l’espace public ou même la sauvegarde du patrimoine. La France est le quatrième pays européen où l’on se déplace le plus en voiture ou à moto, derrière la République tchèque, la Slovénie et la Lettonie. « La qualité de l’air, un défi européen » était le…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents