Fil de famille

Dans Vertiges, Nasser Djemaï dépeint des parents et des enfants opposés par leur évolution sociale.

Après Invisibles et Immortels, qui représentaient des Algériens et des Français d’origine algérienne à deux périodes de notre histoire, Nasser Djemaï met aujourd’hui sur scène, avec Vertiges, une famille dont il dit que, « d’origine étrangère, elle est devenue française pour des raisons oubliées ». En effet, cette tribu ne sait pas très bien pourquoi elle est française ni si elle est encore algérienne. Toutes les personnes en présence ont évolué différemment. Elles sont plus ou moins occidentalisées, plus…

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents