« La colère galvanise le vote d’extrême droite »

Spécialiste des comportements politiques en France et en Grèce, Pavlos Vasilopoulos, participe à une vaste enquête internationale sur l’impact des émotions dans le choix électoral.

Comment expliquer la vague populiste aux États-Unis et en Europe ? Des chercheurs avancent qu’une montée globale de la colère pourrait être à l’origine du phénomène. Pour Pavlos Vasilopoulos, qui s’est intéressé au cas français, cette émotion a pour effet de mobiliser les abstentionnistes, mais aussi de favoriser les attitudes de repli – et donc le vote d’extrême droite. En quoi consiste la recherche « Emotions, Voting, Attitudes, and Radicalism » à laquelle vous participez ? Pavlos Vasilopoulos : Notre…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents