Hamon-Mélenchon : irréconciliables ?

Après trois semaines de suspense, les deux candidats sont désormais officiellement adversaires. Mais l’histoire n’est peut-être pas encore finie.

Un divorce avant même les fiançailles. Après une semaine d’un éprouvant « je t’aime, moi non plus » par médias interposés, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon ont fini par se tourner le dos. Le premier déclarant qu’il refusait de « [s’]accrocher à un corbillard ». Le second, qu’il « ne courrai[t] pas après Jean-Luc Mélenchon ». Lundi matin, Libération se chargeait de rédiger l’acte de décès du rassemblement : « Hamon-Mélenchon : “C’est mort” ». Et chacune des parties s’évertuait à raconter, à sa manière, le…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.