France insoumise : « Le mariage pour tous, on l’a déjà fait ! »

Pour les militants de la France insoumise, un rassemblement Mélenchon-Hamon est impossible, voire pas souhaitable.

Parc floral, bois de Vincennes. En ce lumineux samedi après-midi, les soutiens de Jean-Luc Mélenchon sont réunis dans ce trou de verdure parisien pour une grande journée consacrée à l’écologie. Au lendemain du rendez-vous secret entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, et alors même que le ralliement d’EELV au candidat socialiste est sur le point d’être conclu, le « rassemblement » semble ici fort peu occuper les esprits.

Frédéric Colas, technicien de Seine-et-Marne, arbore le badge « phi » sur son blouson mais se décrit plus comme un sympathisant que comme un insoumis. Un rassemblement entre Mélenchon et Hamon ? Très peu pour lui : « L’un plus l’autre, c’est le mauvais score assuré ! Contrairement à ce que beaucoup pensent, un accord leur nuirait », estime celui qui juge de toute façon que la présidentielle est moins importante que « le projet global de la France insoumise de conquérir les esprits ». Son voisin, technicien lui aussi, venu de Romainville (93) « comme ça, pour voir », trouve au contraire que « c’est mieux à plusieurs que seul, mais à condition que Hamon lâche le PS. » Annie, altermondialiste militante contre le nucléaire, n’est pas dupe : « Moi, j’aimerais bien qu’il y ait une alliance. Mais, visiblement, cela semble impossible. »

Il reste 77% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents