Injures : Le silence coupable du Crif

Une prétendue « Brigade juive » menace ceux qui dénoncent la colonisation des territoires palestiniens.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Depuis plus d’une semaine, une prétendue « Brigade juive » menace ceux qui dénoncent la colonisation des territoires palestiniens : responsables de l’Association France-Palestine Solidarité et journalistes. Notre ami Dominique Vidal, notamment, a été qualifié d’« anti-juif gauchiste », pour qui « le bon juif est celui qui a péri dans les camps nazis »

Dans un texte qu’il nous a fait parvenir, Dominique Vidal rappelle que « presque toute [sa] famille paternelle a connu les camps nazis, dont Auschwitz pour [son] propre père ». Il s’étonne que ces « injures obscènes » ne fassent l’objet d’aucune condamnation de la part du Crif, « qui prétend parler au nom des juifs de notre pays » mais « se tait quand des fascistes agissent au nom du judaïsme ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.