Jean-Luc Mélenchon se dit prêt à gouverner avec des socialistes

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Invité ce mercredi de la matinale d’Europe 1, Jean-Luc Mélenchon s’est dit prêt à gouverner avec des élus socialistes, exceptés « des parlementaires socialistes qui ne peuvent pas venir appliquer une politique contraire à celle qu’ils ont eux-mêmes développée pendant des années et à laquelle ils croient », évoquant notamment Manuel Valls, ou encore Myriam El Khomri. « Je ne souhaiterais pas qu'elle participe à la prochaine majorité parlementaire. C’est ce que j’ai demandé à Benoît Hamon », a-t-il rappelé.

Le candidat de la France Insoumise avait déjà affirmé dans un entretien au journal La Provence, le 12 février, que « personne ne peut croire qu'il est possible de gouverner un pays avec une majorité composite de gens qui s'attendent les uns les autres au coin du bois ». Il prévenait tout de même que s’il arrivait au second tour de la présidentielle, il proposerait « aux socialistes et aux écologistes sincères, désireux de rompre avec le passé, de gouverner avec nous ».

Déclarant que « le Parti socialiste est en train de s'effondrer sous nos yeux, puisque l'ancien Premier ministre ne parraine même pas le candidat de son parti », il a donc réitéré, ce mercredi matin sur les ondes, sa proposition aux élus socialistes en y ajoutant même la possibilité d’« amodier ici ou là » son programme.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents