Mélenchon-Hamon : Les causes de la division

Il n’y aura pas d’accord entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Ni l’un ni l’autre n’envisageait la possibilité d’une candidature commune pour quatre raisons, au moins.

La séquence est close. Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ont tous deux mis un terme, dimanche 26 février, au feuilleton qui durait depuis un mois. Les deux candidats ont reconnu, le premier sur TF1, le second dans un message sur Facebook, s’être rencontrés discrètement deux jours plus tôt dans un restaurant chilien de la capitale pour un dîner en tête-à-tête. « Je n’ai pas été surpris qu’il me confirme sa candidature et il ne l’a pas été que je lui confirme la mienne », écrit le candidat de la France…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Winter is coming ou l'effondrement qui vient

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents