Dossier : L’humour, un journalisme politique ?

Avec les politiques, faut qu’ça saigne !

Depuis Desproges ou Coluche, les humoristes n’ont cessé de se mêler d’actualité sur les ondes. Jusqu’à créer un nouveau type d’éditorialistes.

Qu’on se souvienne : au « Tribunal des flagrants délires », sous la baguette de Claude Villers, président du tribunal, Pierre Desproges, en procureur de la République, et Luis Rego, en avocat du prévenu, allaient loin dans l’interpellation des politiques invités. Beaucoup plus loin alors que Jean-Pierre Elkabbach et Alain Duhamel dans « Cartes sur table » ou François-Henri de Virieu à « L’Heure de vérité », au phrasé policé et aux questions mesurées. Roger Peyrefitte, Philippe Léotard, Paul Quilès,…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents