EELV : l'après-présidentielle est dans toutes les têtes

Dissous dans la campagne laborieuse de Hamon, les écologistes se projettent dans les législatives et au-delà pour imaginer une recomposition des forces au sein de la gauche.

Avec l'accord de désistement signé par Jadot en faveur de Hamon, Europe Écologie Les Verts (EELV) a pu estimer un temps s'être extrait à bon compte du marasme de la présidentielle. Mais entraînés par la campagne déclinante du vainqueur de la primaire socialiste, les écologistes sont devenus invisibles et inaudibles. D'autant plus que la direction du parti, bien qu'ayant obtenu d'une trentaine de places au sein de l'équipe d'Hamon, semble aujourd'hui marginalisée. « Depuis la signature de l'accord, nous…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.