Macé-Scaron est « fier » d’être la plume de Fillon

Le président du comité éditorial de Marianne s’est expliqué sur sa participation à l’écriture des discours du candidat de la droite et du centre.

Hugo Boursier  • 20 avril 2017
Partager :
Macé-Scaron est « fier » d’être la plume de Fillon
© Photo : SYLVAIN LEFEVRE / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images/AFP

Ambivalente relation que celle de François Fillon avec les journalistes. Alors que le candidat de la droite et du centre refuse un entretien au journal Le Monde, une interview avec Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV pour éviter de parler « moralisation de la vie politique », et que lors de ses meetings, comme celui du 9 avril à la Porte de Versailles, des journalistes de « Quotidien » et du « Petit Journal » se font gifler et expulser, voilà que l’intéressé s’accompagne du président du comité éditorial de Marianne, Joseph Macé-Scaron, pour écrire quelques-uns de ses discours.

Selon Le Canard enchaîné, cette collaboration daterait déjà « depuis quelques semaines », d’où la surprise agacée de Marianne, qui depuis la révélation, se prévaut d’une totale indépendance, par la voix notamment du directeur de la rédaction, Renaud Dély. Ce dernier atteste que Macé-Scaron n’exerce _« plus aucune responsabilité exécutive depuis le mois de mai 2016 ». D’ailleurs, depuis « un mois », la désormais plume de droite ne s’étend plus dans le journal, où il officiait chaque semaine.

La Société des rédacteurs de Marianne (SRM) a elle aussi réagi, en publiant un communiqué le 19 avril. Apprenant _« avec consternation » le nouveau hobby de l’éditocrate – puisque ce dernier a affirmé n’avoir « touché aucune pige d’aucune sorte » auprès d’Image 7, dont la directrice, Anne Méaux, qui s’occupe de la communication de François Fillon, a reconnu à l’AFP qu’il était « un ami » –, la SRM a qualifié de « trahison, non seulement de la déontologie journalistique, mais également des valeurs fondamentales de Marianne » le changement de carrière de Macé-Scaron.

« Je suis fier de cette participation »

Dans une explication publiée par le Figaro Vox – où il a été rédacteur en chef des pages Idées et directeur de la rédaction, l’intéressé justifie sa _« reconversion ». C’est lorsqu’il « fréquentait de près Philippe Séguin » dans les années 1990 qu’il rencontra pour la première fois François Fillon, pour lequel il n’a « cessé d’avoir de l’estime » depuis.

Après une entrevue « l’été dernier », l’ancien président du comité éditorial publiait dans Marianne un édito avant les primaires de la droite et du centre, intitulé « La profonde adresse de François Fillon ». Il y percevait alors la _« cohérence » de la démarche du candidat contre le « totalitarisme islamiste », se basant sur une « économie en mesure de soutenir cet effort de guerre ». Dans sa tribune au Figaro, Macé-Scaron avoue avoir « rarement rencontré de politiques aussi ouverts au dialogue ». Le Monde et Jean-Jacques Bourdin, entre autres, peuvent en témoigner.

Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Impôt sur la fortune : le cadeau que veut faire le RN aux plus riches
Fiscalité 21 juin 2024

Impôt sur la fortune : le cadeau que veut faire le RN aux plus riches

Dans son programme, le Rassemblement national veut supprimer l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) pour le remplacer par un impôt sur les fortunes financières (IFF). Un beau cadeau, uniquement à destination des 1 % les plus riches.
Par Pierre Jequier-Zalc
Accusé d’incompétence économique, le Nouveau Front populaire sort les chiffres
Économie 21 juin 2024

Accusé d’incompétence économique, le Nouveau Front populaire sort les chiffres

L’alliance des gauches se positionne pour une politique de relance et d’investissements massifs. Un chiffrage permettant de financer un programme de « rupture immédiate et claire avec la politique d’Emmanuel Macron ».
Par Lucas Sarafian
« Vous avez déjà entendu le RN parler de patriarcat ? »
Entretien 21 juin 2024

« Vous avez déjà entendu le RN parler de patriarcat ? »

Alors que le Planning familial a appelé à voter pour le Nouveau Front populaire, Sarah Durocher, sa présidente, revient sur cette décision et appelle à se mobiliser à la manifestation du 23 juin pour préserver les droits des femmes et des personnes LGBTQI+ face à l’extrême droite.
Par Hugo Boursier
Dans l’Essonne, l’optimisme infaillible des « vieilles du porte-à-porte »
Reportage 21 juin 2024

Dans l’Essonne, l’optimisme infaillible des « vieilles du porte-à-porte »

Dans la cinquième circonscription de l’Essonne, la gauche a perdu les dernières législatives à 18 voix près. Reportage à Gif-sur-Yvette sur un porte-à-porte mené par un groupe de retraité.es, optimistes pour faire basculer la « swing circo ».
Par Pauline Migevant