Mélenchon : Et s’il arrivait au second tour ?

De la Seine-Saint-Denis à la Canebière, Jean-Luc Mélenchon fédère des électeurs nombreux et hétéroclites qui pourraient – qui sait ? – créer la surprise à l’élection.

Ce samedi matin, un ciel d’azur s’élève au-dessus du marché de Pantin. Une place carrée encerclée par des barres d’immeubles, où petites mamies, jeunes actifs lookés, prolos et poussettes se croisent et se toisent. Dans cette ancienne cité ouvrière de Seine-Saint-Denis où la boboïsation guette – Paris est à deux stations de métro –, la mairie est acquise au PS tendance Valls. Le marché, en revanche, fait l’objet d’une lutte perlée entre militants de gauche. À deux semaines du premier tour, il faut à tout…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents